La campagne de prévention SKI COOL pour inciter à la prudence sur les pistes de ski

Pour ne pas surcharger les hôpitaux en cette période de vacances scolaires, les professionnels de la montagne ont lancé en début de saison une vaste campagne de prévention dénommée SKI COOL. L’objectif de celle-ci est clair : Prévenir et informer afin de limiter la traumatologie issue des stations de ski, conséquence d’une surcharge saisonnière habituelle pour le secteur hospitalier.

En cet hiver singulier où la cinquième vague de covid provoque déjà un engorgement des hôpitaux, les professionnels de la montagne veulent passer un message qui soit le plus fort et le plus visible possible par les vacanciers des stations pour les vacances d’hiver.
Ainsi, la campagne de prévention SKI COOL s’adresse aux skieurs de tous âges et de tous niveaux, pour les inciter à la prudence et éviter les comportements à risques. Cette campagne dont la signature est #VasyMollo se décline selon un dispositif de dix-huit visuels qui mettent en scène SKIZZZ, la mascotte qui porte habituellement la communication des stations de ski pour la prévention, les remontées mécaniques, le développement durable, etc.

Neuf messages de prévention différents sont ainsi déclinés en affiches papier imprimées ainsi que sur écran géant au départ des remontées mécaniques. Parallèlement une vaste campagne est mise en place sur internet et les réseaux sociaux. L’ensemble des sites internet des offices de tourisme, des sociétés de remontrées mécaniques et des écoles de ski sont également mis à contribution pour diffuser le plus largement possible la campagne SKI COOL et sa signature « #VasyMollo ».

Sur le terrain, les professionnels du ski mettent tout en œuvre pour limiter le risque d’accidents sur les domaines skiables par le renforcement des moyens de prévention et de signalétiques, ainsi que des balisages supplémentaires afin de limiter l’accidentologie au minima. Les cabinets médicaux de montagne et les Offices de Tourisme rappellent aux vacanciers que les cabinets de montagne prodiguent de nombreux soins en station qui permettent aux personnes blessées d’éviter bien souvent d’engorger les urgences des hôpitaux en vallée.

Chaque hiver, on dénombre en moyenne de 130 à 140.000 blessés en stations.

Les chiffres de l’association des médecins de montagne (MEDM) montrent que seulement 5% des blessés nécessitent une hospitalisation immédiate. 95% sont soignés sur place dans les cabinets médicaux de montagne.

Depuis de nombreuses années les professionnels du ski mènent des campagnes de préventions et d’informations à destination des vacanciers. A titre d’exemple, la première campagne de communication pour inciter les skieurs et les snowboarders à porter un casque date de 2013, elle s’intitulait « Skiez casqués ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.