Catégories
Non classé

La bonne santé de l’immobilier de montagne en 2022

Investir à la montagne est-il encore un bon plan, malgré le réchauffement climatique et la pandémie installée depuis 2 hivers déjà ? Alors que les projections du rendement brut pour 2022 frôlent les 8% dans certaines grandes villes françaises, comme au Mans par exemple (source de meilleurs agents.com de novembre 2021), la montagne va-t-elle suivre la tendance ?

La fermeture des remontées mécaniques et des stations de ski durant la fin de la saison 2019/2020 et la saison hiver 2020/2021, reste en mémoire pour tous les Français. Ce souvenir pénible n’a pourtant pas, à quelques exceptions près, entaché l’essor immobilier en 2021. En effet l’attractivité de certaines stations a été maintenue par le besoin inégalé d’air pur et d’espace.

Sur l’ensemble du territoire, les très grandes villes sont boudées et le prix des maisons augmente deux fois plus vite que celui des appartements. Les zones rurales et la montagne restent attractives et “la montagne atteint même des sommets” selon Yann Cervodispo de seloger.com.

L’immobilier de montagne résiste à la crise sanitaire

« Contre toute attente, la crise sanitaire a fait l’inverse de ce que l’on escomptait, malgré la fermeture des pistes le nombre de transactions a augmenté dans les stations les plus populaires des Alpes ».

Camille Letuve, d’Athena Advisers, société conseil dans l’investissement immobilier haut de gamme dans les Alpes françaises

L’achat à la montagne est avant tout un achat plaisir même si la rentabilité placement reste sous-jacente. Le confinement et le télétravail en 2020 et 2021 ont permis d’augmenter les durées de location. Alors qu’une année normale compte 18 à 20 semaines de location l’hiver, l’association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM) s’est félicitée d’une augmentation de 25% des réservations des locations pour le printemps et l’été 2021, avec une attractivité particulière pour les Pyrénées, avec un bond de 56%.


Un projet locatif à la montagne trouve donc tout son sens été comme hiver, malgré la période actuelle.

Depuis un an et demi, la demande étant supérieure à l’offre, le domaine immobilier reste très attractif, engendrant de fait une augmentation des prix d’achat.

Entre mai 2020 et mai 2021, les transactions ont bondi de 8,2% en Savoie et de 11,4% en Haute-Savoie

source: FNAIM Mont-Blanc

La crise sanitaire n’a donc absolument pas fait chuter l’immobilier de la montagne bien au contraire, les investisseurs y ayant vu une valeur refuge. Ainsi les prix, dans les stations de ski, ont augmenté de 7% sur un an. Lire notre article sur le rendement d’un bien à la montagne.

Les locations à la montagne explosent, mais ce n’est pas sans risque

Selon la société immobilière Cimalpes, 95% de ses biens achetés sont mis en location. Les locations payent la totalité des charges annuelles du bien, et même les vacances des propriétaires. Il faut toutefois avoir le cœur bien accroché, car beaucoup de réservations s’effectuent désormais à la dernière minute. Malgré cela, en décembre 2021, les locations ont grimpé de 40% par rapport à 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *